Archives de Tag: Syrie

Palmyre avant la guerre

palmyre-2009-j_perret

Crédit photo : Jacques Perret

Voici l’arc de triomphe de Palmyre tel qu’il était en 2009 avant le massacre djihadiste. Merci à Jacques Perret, fidèle lecteur du kawa littéraire, pour cette photographie.

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

Alep, à l’aide

Aleppo (Syria 1930)

Crédit : Lefteris Papaulakis | Fotolia.com

La lecture des titres de presse ce matin et des atrocités qui se déroulent en Syrie et notamment à Alep m’a amenée à me demander ce que l’histoire retiendra de cette guerre qui dure depuis six ans. Par association d’idées, je me suis aussi demandé quels synonymes ou quelles images nous viennent à l’esprit désormais lorsqu’on évoque cette ville…

Il y a quelques années encore, Alep c’était : orient, citadelle, patrimoine architectural et culturel, savon, souks, caravansérails, hammams, etc. À chacun sa liste et ses images d’Épinal, j’en ai bien conscience puisque je ne suis jamais allée à Alep. Mais ce matin, les synonymes qui me viennent à l’esprit ne me font pas rêver : guerre, massacre d’hommes, de femmes et d’enfants innocents (qui ne se retournent même plus lorsqu’une bombe explose tant c’est devenu leur quotidien), honte, abandon, incurie des puissants de ce monde… Alep, à l’aide.

1 commentaire

Classé dans Tous azimuts

Dernier témoignage

Le 26 février dernier, j’ai terminé un billet en évoquant la mort du reporter photographe indépendant, Olivier Voisin, parti en Syrie, pour témoigner des atrocités que subit la population. Voici ses dernières photos. Elles ont été retrouvées dans son appareil et montées les unes après les autres dans un film de quelques minutes. Ce même film est projeté dans l’exposition qui lui est consacré depuis le 8 avril dans le huitième arrondissement de Paris à la SCAM.

1 commentaire

Classé dans Déclic

Quand l’art s’insurge

A lire dans Télérama daté du 18 au 24 février un vibrant article sur la population syrienne qui tente, chaque jour, de résister à l’implacable régime de Bachar Al-Asad… grâce à l‘expression artistique. Les idées foisonnent pour dire « Non » à la dictature. Ici, c’est un théâtre de marionnettes « filmé à la façon des Guignols » et diffusé de manière clandestine qui prend vie. Là, de jeunes Syriens qui organisent des lâchers de balles de ping-pong dans les rues en pente de Damas aux heures de pointe. Sur les balles, des inscriptions appelant à la résistance. Là encore, les fontaines de la capitale ont vu leur eau se colorer d’un rouge sang pour rappeler les centaines de morts que comptabilise hélas le pays chaque jour. Non centralisées, ces actions désorientent l’armée qui ne sait pas où frapper indique, dans l’article, un rappeur de Damas. Et c’est heureux ! Gageons que la peur, bien légitime, et le manque de tout n’assèchent pas la créativité de ce peuple, parmi les plus anciens du monde antique.

Poster un commentaire

Classé dans Lu dans la presse