Archives de Tag: Polka

Années noires

Couv Polka n°22

Le nouveau Polka est dans les kiosques et c’est une réjouissance. Outre un reportage noir et blanc sur Alep brisé et Daniel Cohn-Bendit dont on apprend qu’il ne se représentera pas aux élections européennes, un magnifique portfolio sur l’Amérique de la fin des années 50 à l’heure de la ségrégation en Alabama, signé Gordon Parks (1912-2006). Rare photographe noir à cette époque, il a réussi à convaincre des familles noires de poser pour lui dans des scènes de la vie quotidienne. On y voit les entrées réservées aux gens de couleur, « Colored entrance », comme les endroits qui leur sont interdits (un parc classique avec une aire de jeux pour les enfants), les fontaines à eau strictement séparées tout comme les salles de restaurant ou les bus. A l’issue de la guerre de Sécession, le gouvernement américain avait laissé le choix à chaque Etat de définir sa propre politique de ségrégation raciale. L’Alabama institutionnalisera cette dernière par des lois « Separate but Equal », indique la légende de l’une des photos. « Séparés mais égaux ». Près de 60 ans ont passé depuis. On a peine à le croire certains jours…

Pour avoir un aperçu de ce numéro d’été : http://www.polkamagazine.com/22/le-mur/decouvrez-la-nouvelle-edition-de-polka-magazine/1266

Poster un commentaire

Classé dans Lu dans la presse, Tous azimuts

Lueur numérique

L'Olympia d'Edouard Manet

A découvrir dans Polka n°17 daté mars – avril, le travail de la photographe Catherine Balet. Peintre de formation, elle reproduit, dans sa série « Strangers in the light », des tableaux classiques en photographiant des hommes et des femmes à la seule lumière de leurs appareils numériques… Le résultat est saisissant !

Cliquez sur le lien ci-dessous et comparez-le ensuite au tableau « L’Olympia » d’Edouard Manet, ci-dessus. Intéressant, non ?

http://www.polkagalerie.com/photographes/122_Catherine_Balet/photo_1855_2

Au-delà de cette performance technique et esthétique, Catherine Balet interroge notre rapport au monde et l’intrusion des smartphones et autres joujoux numériques dans nos vies, nous reliant aux autres tout en nous isolant. Elle déclare ainsi aux journalistes de Polka : « [L’ère numérique] a été une inépuisable source d’influence et d’information. Je souhaite seulement, par mes images, questionner la fulgurance de l’ère technologique qui semble avoir accéléré le temps de façon vertigineuse ».

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, Lu dans la presse

Polka

J’ai découvert il y a peu le magazine Polka. Dédié au photojournalisme, il a été créé il y a quatre ans seulement par Alain Genestar, ex patron de Paris Match dont la presse a dit qu’il avait fait les frais de la colère de Nicolas Sarkozy lorsque le célèbre magazine people a publié des photos de Cécilia Sarkozy et Richard Attias  à New York. Un mal pour un bien tant ce magazine est riche en photos et en témoignages de photographes sur leur métier et les rencontres qu’ils font à travers le monde, dans des pays en guerre ou pas.

Extrait publié dans Polka n°8 à propos du travail de deux photographes italiens : Tiziana & Gianni Baldizzone : « observer un visage ou un regard à travers l’objectif signifie essayer de comprendre, et comprendre est le minimum pour compenser l’intrusion dans la vie ou l’état d’âme d’autrui », expliquent les photographes italiens Tiziana et Gianni Baldizzone qui se sont rencontrés à Madagascar en 1977. L’homme, sa culture et son environnement orientent leur travail et les amènent depuis plus de trente ans dans des régions reculées. Ils souhaitent susciter le respect pour les peuples et leur diversité culturelle. Leur conception de la photographie obéit à une éthique qui se résume en deux mots : compréhension et partage. La rencontre avec l’autre est le nœud de leur démarche photographique. Ils recherchent l’intimité, aiment fixer un regard, un geste, une lumière pour exprimer le lien qu’ils établissent avec leur sujet, qu’il s’agisse d’une personne ou d’un paysage. » Vous pouvez retrouver leurs magnifiques photos sur le site http://www.baldizzone.com. Sinon, pour Polka magazine, c’est par là www.polkamagazine.com ou en kiosque une fois par trimestre, à chaque changement de saison !

Poster un commentaire

Classé dans Tous azimuts