Biennale 2017 : quand les mots dessinent des mondes flottants

25092017-240917-Mac-Lyon-photo-dans-la-photo-2017

La biennale d’art contemporain 2017 a pour thème les mondes flottants. Au musée d’art contemporain, au premier étage, le visiteur est invité à choisir des bouts de tissu, découpés de manière plus ou moins régulière et de couleur différente, sur lesquels sont inscrits des mots, puis à les fixer, à l’aide d’une épingle sur un immense panneau recouvert de feutrine. Il en ressort un monde flottant entre « Amazonie », « xénophobie », « diversité », « citoyen », « Indignez », « Révoltes », « Réveille »…

24092017-mac2017-240917

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, il se mur mur, La photo de la semaine, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s