« Ne sont dangereuses et mauvaises que les tristesses qu’on promène dans le monde »

Lettres-à-un-jeune-poète-Rainer-Maria-Rilke

Rainer Maria Rilke et ses Lettres à un jeune poète m’accompagnent une fois de plus… À propos de la tristesse, encore, il écrit à monsieur Kappus ceci : « Vous avez eu de nombreuses et de grandes tristesses, elles se sont enfuies. Et vous dites que ce passage, cette fugacité même a été difficile et contrariante pour vous. Mais, demandez-vous, je vous en prie, si ces grandes tristesses ne vous ont pas bien plutôt traversé en plein milieu. Si beaucoup de choses ne se sont pas métamorphosées en vous, si quelque part, en un point quelconque de votre être, vous ne vous êtes pas transformé pendant que vous étiez triste. Ne sont dangereuses et mauvaises que les tristesses qu’on promène dans le monde pour que le bruit couvre leur voix ; comme les maladies que l’on traite superficiellement, déraisonnablement, elles ne font que reculer pour n’être que plus terribles lorsque après une petite pause, elles refont irruption ; elles s’amassent au-dedans, et elles sont de la vie, de la vie non vécue, dédaignée, perdue, dont on peut mourir. S’il nous était possible de voir au-delà des limites de notre savoir, et même un peu plus loin que les avant-postes de notre pressentiment, peut-être supporterions-nous nos tristesses avec plus de confiance que nos joies. Car elles sont les instants où quelque chose de nouveau entre en nous, quelque chose d’inconnu ; nos sentiments, craintifs et mal à l’aise, sont tout à coup muets, tout en nous recule, il se fait un silence, et le Nouveau, que personne ne connaît, se tient au beau milieu, et il se tait ». Rainer Maria Rilke.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les extraits, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s