Café society de Woody Allen

Café-society-Woody-Allen

Coincé entre ses parents, dont la relation est très conflictuelle, son gangster de frère et la bijouterie familiale, Bobby Dorfmann quitte son Bronx natal pour Hollywood. Il y retrouve son oncle, agent de stars, qui accepte – un peu à contre-cœur – de l’engager comme coursier. C’est là qu’il rencontre Vonnie, l’assistante de son oncle, dont il tombe immédiatement amoureux. Mais Vonnie n’est pas libre quand bien même elle accepte avec plaisir de faire découvrir Hollywood et ses beaux quartiers à Bobby.

 

À bien y réfléchir, c’est toujours la même histoire que Woody Allen nous raconte : l’amour, les choix que l’on fait, ceux qu’on aurait aimé faire, à jamais ligotés en nous par peur, pudeur, éducation, la trajectoire de vie de chacun et ce qu’une décision ou une autre aurait pu changer… Woody Allen change juste le décor – ici, Hollywood dans les années 30 – et les personnages. Et… miracle ! Il parvient encore à nous surprendre et à nous émouvoir. Une comédie douce-amère sur fond de jazz bien sûr !

 

Pour voir la bande-annonce, c’est par ici :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans ça tourne!, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s