Mon Roi de Maïwenn

Mon Roi de Maïwenn

Quelque part en haut d’une piste de ski. Tony s’élance. Tout schuss. Et c’est la chute. La chute qui marque la fin d’une lente descente aux enfers, celle du couple qu’elle forme avec Giorgio. Giorgio le séducteur, le charmeur, capable de créer l’hilarité et la tristesse dans la même seconde, Giorgio dont Tony est complètement dépendante. Mais peut-être cette chute est-elle aussi le début d’autre chose.

Le pari était audacieux tant la thématique a été traitée : l’amour passionnel entre deux êtres. Qu’est-ce que nous raconte donc Maïwenn de différent, de surprenant, en dehors du « ils s’aiment, ils se déchirent, ils se séparent, ils se retrouvent et se déchirent de nouveau » ? Rien en fait. Mais ce qui est fabuleux c’est la manière dont Maïwenn traite le sujet. Mon Roi est d’une puissance tellurique, un concentré d’énergie qui vous laisse groggy au sortir du cinéma. Tout sonne incroyablement juste, les passages comiques – il y en a un certain nombre – comme les scènes de ménage. Et l’on se surprend à y croire comme si le sujet n’avait jamais été traité. Mention spéciale aux principaux acteurs, Vincent Cassel et Emmanuel Bercot, dont la prestation est époustouflante. Lui en charmeur invétéré, victime de ses addictions, elle en femme divorcée qui pensait ne plus pouvoir rencontrer quelqu’un d’autre et qui se bat pour s’en sortir. Un film fort, une belle claque, à l’instar du troisième film de Maïwenn, Polisse.

Pour voir la bande-annonce :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans ça tourne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s