« Vivre avec les êtres qui nous libèrent »

Crédit photo : swety76 - | Fotolia.com

Crédit photo : swety76 – | Fotolia.com

« Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui nous libèrent et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver ». Albert Camus à René Char in Correspondances 1946-1959.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Durant ce siècle ou avant, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s