Après les textos, les sextos !

Crédit photo: Giambra -Fotolia.com

Crédit photo: Giambra -Fotolia.com

Qui ne connaît pas les textos ? Ces plus ou moins courts messages écrits envoyés via un téléphone portable aussi appelés SMS (Short Message Service) font désormais partie de nos vies aussi sûrement qu’on trouve de l’eau au bout du robinet. Une autre tendance se fait cependant jour : le sexto ou le sexting. Il s’agit de s’envoyer, par service de messagerie multimédia (les fameux MMS) ou par SMS, des messages coquins, des photos ou des vidéos de soi, nu(e) et si possible dans des positions suggestives !

Phénomène de société aux États-Unis, le sexting se développe aujourd’hui en Europe. À tel point que le mot a fait son entrée dans le Chambers Dictionary, ouvrage de référence pour la langue anglaise dont la première édition remonte à 1872.

Si les adolescents sont devenus des adeptes du sexting, leurs parents ne sont, à lire la presse sur ce sujet, pas en reste.

Je vous invite à prendre connaissance de quelques articles si vous souhaitez en savoir plus sur cette pratique qui, très souvent, selon les psychologues et sexologues, est « consentie mais non désirée » : http://www.slate.fr/life/81759/sexting-consenti-mais-non-desire-jeunes

Vous pouvez aussi lire ce court article, où l’on apprend que le sexting existait bien avant les téléphones portables, via la création d’acronymes. Certains sont savoureux ! http://www.slate.fr/life/80201/lettres-acronymes-sexe-soldats-sexting

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Le mot de la semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s