Coup de Brazuca

Brazuca-mondial2014À quelques jours du début de la Coupe du monde de football, cette information, lue dans M le magazine du Monde, qui ne manque pas d’intérêt… Dans le nord-est du Pakistan, des femmes aux doigts délicats et habiles collent des pièces de polyuréthane sur la membrane de caoutchouc du Brazuca, le ballon officiel du Mondial. Pour en fabriquer plusieurs centaines par jour, ces femmes gagnent en moyenne 100 dollars par mois.

Le ballon, quant à lui, porte la marque aux trois bandes et est vendu au prix de 160 dollars.

Le monde tourne-t-il vraiment rond ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lu dans la presse, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s