« Se googliser »

L'espace de 48 heures le week-end du 7 février, Google a été dans l'obligation de diffuser sa condamnation par la Cnil

L’espace de 48 heures le week-end du 7 février, Google a été dans l’obligation de diffuser sur sa page d’accueil sa condamnation par la Cnil.

On connaissait déjà « googliser »… ce « verbe », créé à partir du nom du célèbre moteur de recherches, consiste à chercher une information sur Internet à partir de ce dernier. Il a d’ailleurs fait son entrée dans Le Petit Larousse 2014. Sa forme pronominale existe aussi et signifie : « taper son nom et son prénom dans Google afin de voir ce qui ressort en terme de résultats et vérifier éventuellement sa e-réputation ». Certains s’en mordent les doigts, tant ils ont diffusé tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux et ailleurs, sans discernement. Et la toile a de la mémoire. Une mémoire phénoménale puisque même lorsque vous pensez avoir supprimé toutes traces de votre passage sur Internet, votre e-empreinte est encore là, cachée dans les méandres des millions de serveurs de Facebook, Google et autres mastodontes du Net.

À ce propos, je vous recommande l’excellente émission C dans l’air diffusée sur France 5 le 13 février dernier avec pour thème : « Google, maître du monde ». Vous remarquerez l’absence de point d’interrogation. On ne se pose même plus la question. Google EST le maître du monde et continue son incroyable développement, en rachetant des sociétés, y compris dans des secteurs qui n’ont plus rien à voir avec le numérique. Google investit ainsi massivement dans les secteurs de la médecine et de la robotique.

Possesseur d’un compte mail Google, apprenez que chacun de vos mails est lu et enregistré par Google et même lorsque vous avez effacé vos mails, Google en possède encore une copie et considère, avec l’aide du droit américain, que votre courrier numérique est SA propriété. C’est le même principe qui prévaut lorsque vous utilisez Picasa, site de publication de photographies racheté il y a quelques années par Google. Vos photos sont la propriété de Google…

La Cnil veille cependant et a réussi à faire condamner Google à une amende de 150000 euros pour « manquements à la loi informatique et libertés ». Dommage que la Cnil n’ait pas pu, au passage, récupérer l’impôt société que Google ne paie toujours pas à l’État français.

L’émission C dans l’air est visible ici :Google maître du monde

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Le mot de la semaine, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s