« Avec des si on mettrait Paris en bouteille »

Crédit photo : Jovannig - Fotolia.com

Crédit photo : Jovannig – Fotolia.com

Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas trouvé l’origine de cet adage qui signifie qu’à force de suppositions, tout devient possible en même temps qu’absurde. Elle se rapproche d’une autre expression tout aussi imagée, à savoir « ‘’Si’’ et ‘’Quand’’ étant plantés, il poussa ‘’rien’’ ».

J’ai aussi trouvé quelques équivalents qui m’ont amusés. Ainsi, pour exprimer la même idée, les Canadiens disent : « Si les chiens avaient des scies, il n’y aurait plus de poteaux ». Les Haïtiens disent plutôt : « Si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons de cuits ». Je n’oublierai pas, parmi ces variantes, la fameuse phrase de Pierre Dac – que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître ! – : « Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle et si mon oncle en était, on l’appellerait ma tante ». Dans le cinquième album de la série des Astérix intitulé Le Tour de Gaule d’Astérix, René Goscinny nous a aussi gratifiés d’un « Avec des si on mettrait Lutèce en amphore ». Vous avez maintenant le choix pour émettre des hypothèses qui toutes convergent vers une conclusion qui vous arrange.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s