Boris Vian au feutre noir

graffiti-Boris Vian-

Sur le chemin d’un rendez-vous, j’ai saisi cette phrase de Boris Vian issue de L’Ecume des jours, dont le héros Colin vit dans un étrange univers. « Je ne veux pas gagner ma vie, je l’ai » a sonné dans mes oreilles et dans ma tête comme une évidence absolue … pourtant si souvent perdue de vue.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

Une réponse à “Boris Vian au feutre noir

  1. Ah ah, c’est vrai qu’elle est particulièrement significative cette phrase 🙂 Et on passe facilement à côté…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s