Obsèques biodégradables

Crédit photo :  gmg9130 - Fotolia.com

Crédit photo : gmg9130 – Fotolia.com

A ceux qui s’inquiètent de la déforestation qu’engendre la fabrication de cercueils en chêne, l’innovation du Suisse Georges Bressant, devrait plaire. Il a en effet inventé un cercueil écologique… en cellulose donc biodégradable. Ce mode de transport de la dernière heure est fabriqué à partir de journaux recyclés dans une usine de Clermont-Ferrand, ne pèse que 12 kilos et peut en supporter 200 apprend-on dans Le Nouvel Observateur daté du 4 avril dernier. Son prix ? 240 euros contre 800 euros au minimum pour le bois. Évidemment, cette invention ne plaît pas à tout le monde et notamment aux professionnels du marché des obsèques qui déploient visiblement beaucoup d’énergie pour empêcher la sortie de cette bière en papier. Forcément, la part de gâteau risque fort d’être moins importante ! Cerise sur le cercueil si je puis dire, ce dernier peut être « habillé » d’une coque amovible en hêtre ou en chêne, le temps de la procession, histoire de faire plus chic pour le dernier voyage !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lu dans la presse, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s