Influenza, grippe ou folette ?

Brauseblette Vitamin CMaladie saisonnière, la grippe change chaque année de structure. D’où l’impossibilité d’être immunisé une bonne fois pour toutes, comme pour d’autres maladies par exemple. Mais sait-on d’où vient ce mot ? Le mot « grippe » viendrait de l’allemand « Grippen » qui signifie « agripper, saisir brusquement » accréditant ainsi l’idée que c’est plus la grippe qui nous met le grappin dessus que l’inverse. L’anglais lui préfère le mot « flu » abrégé du terme « influenza » qui viendrait de l’italien « influenza di freddo » c’est-à-dire « sous l’influence du froid ».

Mais la grippe en France n’a pas toujours porté ce nom. En 1762 en effet, alors que la maladie fait des ravages en Europe, on lui donne le nom de « petite baraquette », « petite poste », « petit courrier » ou « folette » selon Roger Teyssou, auteur du livre La médecine à la Renaissance et évolution des connaissances, de la pensée médicale du quatorzième au dix-neuvième siècle en Europe.

Cela dit, quel que soit son nom et chez les sujets ne présentant aucun risque particulier, la seule issue est d’attendre, sous la couette, que cela passe, avec de temps à autre la prise de paracétamol, histoire d’atténuer les courbatures et les céphalées !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Le mot de la semaine, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s