Effleurer et non s’affairer

Crédit photo : E. Spek - Fotolia.com

Crédit photo : E. Spek – Fotolia.com


“[…] Faisons le serment d’effleurer et non point d’empoigner – et alors les êtres nous livreront ce qu’ils sont, ce qu’ils consentent à être, progressant vers nous à l’allure qui est la leur, parfois sur un mode vivace, parfois sur un mode lent” Pierre Sansot (1928-2005), Du bon usage de la lenteur, p.175, Éd. Rivages poche n°313.

J’ai découvert Pierre Sansot, philosophe, écrivain et sociologue, il y a peu. Je savoure ces textes plein de sagesse, mettant en avant ces moments du quotidien dont l’être humain sait si peu profiter, occupé qu’il est à rêver son avenir, à inventer la vingt-cinquième heure. « Effleurer et non s’affairer », c’est donc ce que je vous souhaite à tous, chers lecteurs du kawa littéraire, pour 2013.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Durant ce siècle ou avant, ils ont dit...

Une réponse à “Effleurer et non s’affairer

  1. @m

    « tempus fugit » / Forçons nous à ponctuer cette année 2013 de points de suspension.
    Merci … et bonne … année !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s