« Faire le Jacques »

J’ai choisi cette expression ce matin en hommage aux Frères Jacques dont l’un des membres, Georges Bellec, est décédé jeudi 13 décembre à 94 ans. Je ne possède pas de disques des Frères Jacques mais leurs chansons ont bercé mes jeunes années. Lorsque j’en entends une, c’est une flambée d’enfance qui se réveille, des visages, des lieux qui s’animent, quelque chose qui ressemble, pour moi, à un « chaudoudou » comme disent les enfants.

« Faire le Jacques » signifie « faire l’imbécile ». Cette expression est apparue en 1880. A l’époque, le prénom « Jacques » comme « Gilles » ou « Guillaume » désignait une personne naïve, niaise, simple d’esprit. Quatre siècles plus tôt, les nobles avaient pour habitude d’appeler les « vilains » des « Jacques »… d’où le nom de « Jacquerie » donné au soulèvement des paysans contre leurs seigneurs en 1358. Ce terme méprisant sera repris au XIXe siècle lors de la révolte paysanne de 1851 et trente ans plus tard pour désigner l’idiot du village. En écrivant cela, je me demande si, aujourd’hui, ce ne serait pas l’inverse qui se produit… Ne serait-ce pas les puissants de ce monde qui font les Jacques?

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tous azimuts

Une réponse à “« Faire le Jacques »

  1. michel denoyer

    ce qui il y a de bien avec « le Kawa Littéraire » on se couche le soir avec un peu plus de culture,
    Mais je ne ferais pas le Jacques, aujourd’hui, ni les autres jours d ailleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s