« J’mets cher du temps »

Crédit photo : Stock Creative -Fotolia.com

L’expression est insolite, n’est-il pas ? C’est pourtant bien celle que j’ai entendue en fin de matinée dans le bus, à deux reprises et dans un contexte différent. C’est dans cet espace exigu, ouvert à toutes les indiscrétions qu’un adolescent de 14-15 ans conversant avec un autre et calculant le temps qu’il allait mettre depuis l’arrêt auquel il descendrait jusqu’à chez lui, déclara : « J’mets cher du temps ! ». Le mot « cher » semble avoir pris la place d’un autre terme tout aussi incongru, très prisé par les adolescents pendant plusieurs années mais comme tombé en désuétude dirait-on : « grave ». « J’mets grave du temps », « J’mets cher du temps ». En clair, « je mets du temps pour rentrer, la route est longue et cela m’agace ». L’adolescent a le sens de l’ellipse et la créativité débordante pour donner aux mots un tout autre sens que celui que l’Académie française et plus généralement le monde des adultes lui donne. Faut-il s’en inquiéter ? C’est sans doute là le propre d’une langue vivante. Je ne peux cependant pas m’empêcher de penser à la suite. A demain. Lorsque ces mêmes adolescents, devenus étudiants, devront se lancer dans des dissertations, des rapports de stage, où la précision des termes, la richesse du vocabulaire et la structuration de l’argumentation feront la note. Pour donner des cours de français quelques heures par semaine à des étudiants de 18-20 ans, je vois justement les résultats et ils ne sont pas très glorieux. Mais à l’instant très précis où je rédige la fin de ce billet, je crains fort de devoir subtiliser à Philippe Delerm le titre de son dernier livre… Je vais passer pour un vieux con… dans sa version féminine bien sûr, façon vinyle contre numérique !

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Tous azimuts

5 réponses à “« J’mets cher du temps »

  1. @m

    tu as du croiser mon fils 🙂 … et une génération, une !

  2. Coco

    merci pour ce partage, chère amie! « j’mets cher du temps! », une expression que je n’avais jusque là point entendue. Ce qui me vient alors est l’autre expression qu’un ami de mes jeunes années, retrouvé depuis peu, m’a dit l’autre jour au téléphone : « ça fait un bail, dit!! ». Qui saura me dire d’où vient cette expression? Pour le « cher » du temps, là, je vois que j’ai pris de l’âge car ce « cher » signifie pour moi « précieux », comme quand je dis « cher ami » ou « chère amie »….j’ai pris cher du temps pour écrire ce petit mot et encore qq secondes pour dire toute mon affection à ma chère amie.

  3. Merci pour ce commentaire qui me va droit au coeur! Bises.

  4. DENOYER MICHEL

    de tout temps les ados ont eu un langage différent du monde des adultes, pour se démarquer, de même que les codes vestimentaires, sorte de rébellion conte l’autorité parentale ou autre
    je n’ai pas de termes employés lors de mon adolescence, mais je sais qu’il y en avait,
    et un ado qui « déconnait » un peu trop était traité de blouson noir ce qui était assimilé à un voyou des banlieues,

  5. DENOYER MICHEL

    la comparaison vinyle CD me plait beaucoup
    et je crois que l on est tous un mélange des deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s