Du côté de Mantoue…

Virée en Lombardie ce jour. A Mantoue plus exactement ou Mantova en italien. Malgré les trois lacs qui l’entourent (lac supérieur, du milieu et inférieur), cette commune de 48 000 habitants ne ressemble en rien à Desenzano au bord du lac de Garde. Mantoue se tient au cœur de la plaine padane (lié au fleuve Pô) et l’activité de la province du même nom est essentiellement rurale. Ici, peu de beaux magasins, beaucoup moins de touristes, et paradoxalement (ou pas d’ailleurs) beaucoup plus de mendicité (à Vérone, je n’ai pas été accostée une seule fois depuis mon arrivée. En trente minutes à Mantoue, trois personnes m’ont sollicitée). A l’évidence, Mantoue ne vit pas au même rythme et sa population est moins aisée que celle de Vérone, toute proche (il ne faut que 45 minutes pour y aller en train, depuis Mantoue). Il n’en reste pas moins que c’est une ville charmante dont le patrimoine architectural, encore une fois, est incroyable. De multiples places, des églises bien sûr et surtout le Palazzo Ducale, fief de la dynastie des Gonzague de 1302 à 1707. Une ville dans une ville avec ses 500 pièces et ses 34 000 mètres carrés… De quoi inviter du monde à la maison ! A l’autre bout de la ville, en bordure de cette dernière, un autre édifice majestueux prend place : le Palazzo Tè. D’après ce que j’ai pu lire dans les guides, ce nom serait un diminutif de teieto, dérivation possible de tiglieto qui signifie « bosquet de tilleuls ». C’est un endroit magnifique qui abrite une collection de fresques splendides signées Giulio Romano, roi des peintures en trompe-l’oeil. Le Palazzo Tè fait la fierté des Mantouans. Erigé sur des terres marécageuses de 1500 à 1540, le Palazzo Tè servait de résidence d’été aux Gonzague.

Dans l’ordre sur le diaporama, la magnifique basilique San Andrea dont l’intérieur est en cours de rénovation (l’échafaudage de 80 mètres de haut est assez impressionnant), une vue de la piazza delle Erbe, la gigantesque piazza Sordello sur laquelle prend place le non moins gigantesque palazzo Ducale, le théâtre Biniena et ses balcons en bois inauguré par Wolfgang Amadeus Mozart en 1769 alors qu’il n’avait que 13 ans – désolée, j’ai fait ce que j’ai pu côté lumière -, des prises de vue en extérieur et enfin, le palazzo Tè et quelques unes de ses fresques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Déclic

Une réponse à “Du côté de Mantoue…

  1. michel denoyer

    non seulement il y a des photos magnifiques mais en plus nous avons á un cours d’histoires

    génial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s