Les 101 mots de la photographie

C’est un petit livre noir au format 10 x 21, édition Archibooks. Sur la couverture, des lettres argentées,  Les 101 mots de la photographie à l’usage de tous. Signé Louis Mesplé, chroniqueur sur le site Rue89 avec son blog « On est là pour voir », ce livre est sans image mais ne parle que de ça en 101 mots… Non pas des mots qui feraient partie d’un dictionnaire universel de la photographie mais ceux de Mesplé, des mots éminemment subjectifs donc, pour un regard qui l’est tout autant. Des mots pour s’interroger sur le sens de l’image, son langage, ce qu’elle traduit de son auteur, ce qu’elle donne à voir ou à ne pas voir. Deux mots… de quoi discuter pendant quelques heures…

Extrait, pages 26 et 37 :

« Disparition : sujet inépuisable de conférence et de colloques sur la photographie. D’autant plus inépuisable  que l’instant bref et brusque de la prise de vue de l’image renvoie au temps qui a vécu (le temps de la prise de vue), son passé, et celui, inconnu, de son avenir… La photo constitue une empreinte d’apparition sur deux immenses banquises de temps. Elle incarne la preuve de la disparition et c’est aussi, évidemment, de la mort dont on parle ».

« Instant : de ce laps de temps indéfini mais toujours bref, Henri Cartier-Bresson en a fait une théorie, celle de « l’instant décisif ». C’est un peu comme le tir (plutôt à l’arc pour Henri Cartier-Bresson), le rassemblement préalable d’une concentration, de sensibilité, de géométrie, de retenue physique et intellectuelle. C’est ce qu’il explique dans son livre Image à la sauvette (éd. Verve, 1952), résumé par « mettre sur la même ligne la tête, l’œil et le cœur ». Et hop ! Saisir.

Cette idée devenu concept et loi pour beaucoup de gens d’images, il en a emprunté la formule au cardinal de Retz, que l’on peut trouver en exergue de son livre : « Il n’y a rien en ce monde qui n’ait un moment décisif. ». Cela vaut donc aussi bien pour la pêche à la ligne (quand le bouchon s’enfonce), devant la cuisinière (saisie ou arrêt de la cuisson d’un mets), dans les rapports amoureux, etc. ». Louis Mesplé.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les critiques, Les extraits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s