L’expérience E-book

Abonnée au journal Le Monde, je reçois également les news électroniques de ce même journal dans ma boîte mail. Ce matin, la news en question consistait à m’informer que Le Monde « éditait » son premier livre numérique téléchargeable en deux clics seulement. Signé Raphaëlle Bacqué, excellente journaliste, et le service politique du Monde, ce livre s’intitule Hollande la transition tranquille.

Attirée par ces nouvelles technologies qui vous permettent de disposer de près de 200 livres, voire plus, dans un objet qui n’est pas plus grand – voire plus petit – qu’un livre de poche, j’ai craqué ! 4,99 €, un prix d’appel défiant toute concurrence, pour un test du livre numérique, aussi appelé e-book, grandeur nature. Rappelons d’abord les conditions de l’expérience : j’ai téléchargé ce livre sur mon I-Phone dont l’écran mesure 5 x 7,5 cm.

Me voilà à tourner les pages simplement en dirigeant mon index sur l’écran de droite à gauche. Inversez le geste si vous souhaitez revenir en arrière. L’impression est étrange. Je n’entends pas le bruit des pages que je tourne. Je ne ressens pas la texture du papier au bout de mon doigt, je ne peux pas humer l’odeur si particulière de l’encre et du papier mélangés et pourtant, ce sont bien des pages qui défilent sous mes yeux. Qu’une page m’intéresse et je peux, d’une simple pression du doigt sur l’écran, placer un signet rouge sur cette dernière et même annoter certains passages en maintenant mon doigt appuyé sur un mot en particulier. Je peux aussi faire une recherche par mot dans l’ensemble du livre. Vous êtes en page 9 et vous voulez tout de suite aller en page 59 ? Pas de problème. Une fine ligne de points vous le permet en bas de page. Un curseur se déplace vous permettant de vous rendre à la page souhaitée…

Je dois bien avouer que je suis « bluffée » par l’outil et le progrès phénoménal que cela représente. A cet instant précis, j’ai une pensée pour ma grand-mère et pour toutes les personnes âgées pour qui ces (r)évolutions relèvent de la science-fiction. Est-ce bien possible ? Je farfouille, je teste, je lis… ah ?! Oui ! J’ai tout de même trouvé un inconvénient (mais peut-être n’ai-je pas assez exploré cet étrange objet) : je ne peux glisser mon marque-page nulle part ! Le e-book serait-il aussi un outil faisant travailler la mémoire ?

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s