Cloclo de Florent-Emilio Siri

C’est un souvenir. Précis. Nous sommes le 11 mars 1978. Je suis dans la voiture de mon grand-père, la radio est allumée. Un flash annonce la mort de Claude François, électrocuté dans sa baignoire. Je me sens soudain emplie d’une grande tristesse.

Trente-quatre ans après, Claude François fait toujours danser des milliers de personnes y compris et surtout des adolescents. Car cet homme était un phénomène. Et le film de Florent-Emilio Siri le montre bien. Né en Egypte en 1939, d’une mère italienne et d’un père français, Claude François arrive en France en 1956, lorsque Nasser nationalise le canal de Suez. Alors que son père, qui gérait le trafic sur le canal, le destine au métier de comptable, Claude François ne rêve que de jouer de la musique et de chanter. Une vie de saltimbanque aux yeux de son père qui le chassera de la maison familiale. Malgré quelques longueurs et une narration un peu trop chronologique, Cloclo est un bon film. Homme à femmes, d’une exigence implacable, d’une dureté rare, Claude François était cependant un visionnaire. Il avait compris avant tout le monde vers quoi il fallait tendre : le marketing. Dans les années 70, ce concept était encore un peu trop jeune en France et mettre en place une stratégie marketing pour une star comme on le fait aujourd’hui pour un produit était tout simplement inenvisageable. Côté musique aussi, Claude François a su humer l’air du temps pour mieux l’exploiter. Les années « Magnolia » et « Alexandrie, Alexandra » sont directement issues de cette mouvance. Et que dire des « Clodettes », certaines étant noires, qu’il impose, à moitié nues sur les plateaux de télévision et dans les salles de spectacle ! Totalement avant-gardiste !

Quant à la prestation de Jérémie Rénier dans le rôle de Claude François, elle est tout simplement exceptionnelle. A tel point qu’on ne sait plus, au bout de quelques minutes, si celui qu’on voit à l’écran est Jérémie Rénier ou Claude François. Un résultat bluffant qui a demandé à Jérémie Rénier un an de travail.

Pour voir la bande annonce du film de Florent-Emilio Siri :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans ça tourne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s