Peau

Crédit photo : Cla78-Fotolia.com

Kinésithérapeute de formation, Régine Detambel est une auteure prolifique dont les ouvrages « interrogent le corps et la mémoire ». Voici un extrait de Petit éloge de la peau que je trouve à la fois beau et touchant. Peau protectrice, peau de partage, peau révélée sous les caresses, peau meurtrie, peau communicante, vivante et vieillissante.

Je vous invite à découvrir son site Internet, très fourni : www.detambel.com

« La peau est notre interface entre le dehors et le dedans. De tous les organes des sens, c’est le plus vital. On peut vivre aveugle ou sourd, mais sans l’intégrité de la peau on ne survit pas. À l’intersection du moi et de l’autre, elle est un lieu d’échanges infinis avec le monde extérieur. Tout à la fois fragile comme un voile et solide comme une muraille, elle rougit ou frisonne. Peau à jouissances, elle est aimée et caressée, par la mère, par l’amant, elle nous édifie, et nous donne la confiance en nous. On est bien dans sa peau. Peau à souffrances, elle dit, dans sa nudité, tout le dépouillement de l’être humain et sa faiblesse. Masquée, tatouée, peinte, parfumée ou maquillée, elle porte inlassablement des messages et des codes à voir ou à toucher. Blanche, noire, métissée, nous avons tous la même peau : une sublime enveloppe qui, à force, se ride et vieillit. Mais on tient à sa peau. » Régine Detambel, Petit éloge de la peau.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les extraits, Tous azimuts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s