« Jeter à la borne »

Crédit photo-Run/Fotolia.com

Après « jeter sa gourme », « jeter à la borne ». Le terme « borne » désigne ici les pierres plantées près des murs, dont on trouve encore la trace aujourd’hui dans le vieux Lyon et ailleurs. Elles étaient placées à l’encoignure des édifices, à côté des portes, pour les préserver du choc des voitures. Nommées ainsi en raison de leur ressemblance avec les bornes des chemins, les bornes étaient aussi appelées « boute-roue ». « Jeter à la borne » signifie ici « se débarrasser sans ménagement de quelqu’un ou de quelque chose ».

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tous azimuts

Une réponse à “« Jeter à la borne »

  1. mpd

    chez moi, on appelle ces bornes des « chasse-roue » parce qu’effectivement elles repoussaient les roues de charrettes pour que leur moyeu ne bloque pas sur le mur. J’en ai une (belle) photo, mais comment la mettre sur ce commentaire ? Alors je te l’envoie par mail. Bises. JP.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s