Pensée autour d’une ganache

En écho à mon billet du 3 décembre dernier relatif à M. Papillot, chocolatier lyonnais, je vous livre la pensée que j’ai lue. Elle était lovée autour d’une ganache et signée Spinoza tout de même !

« Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez lui d’abord votre bonne humeur ». Spinoza.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Durant ce siècle ou avant, ils ont dit...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s