Les Sudre : la photographie comme une seconde nature

A voir absolument : l’exposition consacrée à la famille Sudre. Tous photographes !

Tout commence avec les parents Jean-Pierre et Claudine Sudre. Nés dans les années 1920, ils consacrèrent une partie de leur vie à l’enseignement de la technique photographique. Tandis que Jean-Pierre Sudre développe une œuvre plus personnelle, composée de natures mortes et de travaux plus abstraits, dont on peine à croire que ce sont des photographies tant elles ressemblent à des tableaux, Claudine Sudre se consacre au tirage photographique. L’exposition que donne à découvrir la bibliothèque de La Part-Dieu offre d’ailleurs à notre regard de superbes tirages qu’elle a réalisés,  d’après des prises de vue de Nadar, Lewis Carroll ou encore Atget, autrement dit ceux qu’il est aujourd’hui commun d’appeler les « primitifs de la photographie ». Une autre partie de cette exposition est consacrée au travail du fils, Dominique Sudre, décédé le 27 octobre dernier. A l’instar de ses parents, il a choisi l’enseignement de la photographie. Son travail personnel est influencé par celui de son père. Point d’êtres humains sur ses clichés mais des paysages à l’ambiance mystérieuse et onirique. C’est sa femme, Laurence Sudre qui se consacrera au portrait. Et quels portraits ! Figurent pêle-mêle au format 47 x 47 cm, en noir et blanc, celui de Tony Curtis, Dennis Hopper, Juliette Binoche, Youssef Chahine, Denis Lavant et bien d’autres. Pour mieux comprendre son travail, des planches contact sont également exposées qui révèlent la nécessaire intimité que le photographe doit parvenir à instaurer avec son sujet pour obtenir LE cliché. Celui qui dégagera force et émotion. Enfin, si l’exposition ne montre pas les travaux de Fanny Sudre, la fille, elle nous permet de découvrir ceux de son mari Jean Bernard dont les sujets de prédilection sont l’architecture et la sculpture.

Pour avoir un avant-goût de cette exposition, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de la bibliothèque : http://www.bm-lyon.fr/expo/11/sudre/presentation.php

Pour la découvrir « en vrai » et vous imprégner de l’ambiance, c’est jusqu’au 21 janvier 2012 à la bibliothèque de la Part-Dieu.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Tous azimuts

Une réponse à “Les Sudre : la photographie comme une seconde nature

  1. @m

    merci pour l’info … et voici une visite planifiée pendant les congés de fin d’année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s