L’exercice de l’Etat de Pierre Schoeller

Présenté en mai au Festival de Cannes dans la catégorie Un certain regard, le film de Pierre Schoeller, L’exercice de l’Etat est tout simplement bluffant. Bluffant par ses acteurs principaux, Olivier Gourmet, Michel Blanc et Zabou Breitmann, qui incarnent leur rôle avec beaucoup de naturel. Bluffant par le scénario et les dialogues. Rien n’est vrai dans ce film sauf cette attraction irrésistible que ressentent les hommes politiques pour le pouvoir. Car c’est bien de cela dont il s’agit dans L’exercice de l’Etat. Au-delà du drame qui prend place dès les premières minutes du film, Pierre Schoeller s’attache à montrer la dimension fantasmatique et érotique du pouvoir. Cet aspect sert de fil rouge tout au long du film qui, par ailleurs, décrit le quotidien, souvent ordinaire, des hommes politiques, de petites combines en âpres négociations, de discours de façade en opération marketing visant à valoriser le parti au pouvoir en vue de futures élections. Avec L’exercice de l’Etat, les hommes politiques ne ressortent pas grandis, la réalité dépassant souvent la fiction, mais au moins les électeurs que nous sommes sont-ils plus éclairés sur ce qui meut ces hommes qui nous gouvernent. Pas sûr que les programmes que nous recevrons dans nos boites aux lettres dans quelques mois en fassent état.

Sortie le 26 octobre.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans ça tourne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s