Tours et détours

Lyon-dps-BM-131217

Depuis l’une des salles de la bibliothèque de la Part-Dieu, le crayon et la tour Incity.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

Move on up de Curtis Mayfield

Par ce temps gris et humide, écoutons Curtis Mayfield, chanteur, auteur, compositeur de soul, funk et de rhythm and blues, décédé il y a bientôt 18 ans. Je vous propose Move on up, extrait de l’album Curtis (1970). 8’48’’ de bonnes vibrations ! « Move on up » peut être traduit par « Avance ». Un beau message pour 2018 !

Et voici la traduction des paroles (merci au site lacoccinelle.net pour cette traduction) :

Hush now child,
Chut, à présent petit(e)
And don’t you cry
Et arrête de pleurer
Your folks might understand you
Les tiens doivent apprendre à te comprendre
By and by
Et rapidement
Move on up
Avance
Towards your destination
En direction de ta destinée
You may find
Peut-être rencontreras-tu
From time to time
De temps en temps
Complications
Quelques complications

Bight your lip
Souris
And take a trip
Et pars
Though there may be
Peut-être se trouvera-t-il
Wet road ahead
Une route pavée d’embûches
You cannot slip
Tu ne peux pas trébucher
So move on up
Alors avance
And peace you will find
Et tu trouveras la paix
Into the steeple
Sous le porche
Of beautiful people
Des gens exceptionnels
Where there’s only one kind
Où tout le monde est ton égal

So hush now child
Alors chut, à présent petit(e)
And don’t you cry
Et arrête de pleurer
Your folks might understand you
Les tiens doivent apprendre à te comprendre
By and by
Et rapidement
Just move on up
Avance c’est tout
And keep on wishing
Et continue à espérer
Remember your dreams
N’oublie pas que tes rêves
Are your only schemes
Sont tes seuls objectifs
So keep on pushing
Alors persévère

Take nothing less
Ne te contente jamais du peu
Not even second best
Ou de la deuxième place
And do not obey
Et ne te laisse pas diriger
You must have your say
Tu dois avoir ton mot à dire
You can past the test
Tu peux passer le cap avec succès

Move on up !
Avance !

 

Poster un commentaire

Classé dans Musique maestro!, Tous azimuts

De l’autre côté du pont

07122017-passerelle-du-college-071217

Grand soleil ce jour à Lyon. Il était temps.

Traversée du Rhône via la passerelle du collège, exclusivement réservée aux piétons, cyclistes et autres porteurs de trottinettes et patins. Un vrai bonheur !

Sur la droite, la tour InCity, qui dépasse, de peu, le célèbre crayon lyonnais.

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

Cette blessure de Léo Ferré

J’ai eu récemment l’occasion de réécouter cette chanson de Léo Ferré, véritable ode aux femmes, enregistrée en 1970.

Comme toujours en l’écoutant, je suis saisie par une immense émotion.

Bonne écoute.

« Cette blessure
Où meurt la mer comme un chagrin de chair
Où va la vie germer dans le désert
Qui fait de sang la blancheur des berceaux
Qui se referme au marbre du tombeau
Cette blessure d’où je viens

Cette blessure
Où va ma lèvre à l’aube de l’amour
Où bat ta fièvre un peu comme un tambour
D’où part ta vigne en y pressant des doigts
D’où vient le cri le même chaque fois
Cette blessure d’où tu viens

Cette blessure
Qui se referme à l’orée de l’ennui
Comme une cicatrice de la nuit
Et qui n’en finit pas de se rouvrir
Sous des larmes qu’affile le désir

Cette blessure
Comme un soleil sur la mélancolie
Comme un jardin qu’on n’ouvre que la nuit
Comme un parfum qui traîne à la marée
Comme un sourire sur ma destinée
Cette blessure d’où je viens

Cette blessure
Drapée de soie sous son triangle noir
Où vont des géomètres de hasard
Bâtir de rien des chagrins assistés
En y creusant parfois pour le péché
Cette blessure d’où tu viens

Cette blessure
Qu’on voudrait coudre au milieu du désir
Comme une couture sur le plaisir
Qu’on voudrait voir se fermer à jamais
Comme une porte ouverte sur la mort

Cette blessure dont je meurs. » Léo Ferré.

Poster un commentaire

Classé dans Musique maestro!, Tous azimuts

Landscape#1

20112017-Landscape#1

Retour à la terre, entre Vichy et Riom.

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

La chaîne de Belledonne enneigée

17112017-Belledonne-171117

Vendredi soir dernier, la chaîne de Belledonne émerge de la brume…

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts

Ni loi, ni travail

16112017-Mur-de-Grenoble2.jpg

Sur les murs de Grenoble, près de l’arrêt de tram Chavant. Une version moderne du « Ni Dieu, ni maître » ?

Poster un commentaire

Classé dans Déclic, La photo de la semaine, Tous azimuts